Wonder
Les Films Séville / EOne Entertainment

Réalisateur: Stephen Chbosky
Année: 2017
Classification: G (QC)
Durée: 113 minutes
Ratio: 2.40:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD51), Espagnol (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 774212105883

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
11 février 2018

Les mouchoirs seront peut-être nécessaires devant "Wonder", un film grand public qui arrive à la fois à être drôle, émouvant et rassembleur.

Les péripéties d'un garçon (Jacob Tremblay) brillant, mais au physique ingrat, qui tente d'intégrer pour la première fois une école.

Cette adaptation du populaire roman de R.J. Palacio par le talentueux cinéaste Stephen Chbosky (The Perks of Being a Wallflower) ne brille pas tant par son sujet classique - et moralisateur, manipulateur, plein de bons sentiments, etc. - que pour son traitement satisfaisant. Les thèmes (différence, solitude, intimidation) sont abordés avec soin au détour d'une histoire bien construite, qui alterne les points de vue des personnages. Surtout, l'interprétation y est exemplaire, ce qui permet à de bons comédiens comme Julia Roberts et Owen Wilson de briller en parents compréhensifs. Bien que l'ensemble soit parfaitement prévisible et que la réaction d'ensemble de la majorité des individus frôle la pensée magique, il est difficile de ne pas en ressortir le sourire aux lèvres et le coeur plus léger.

La musique toute en douceur s'agence parfaitement aux situations, se permettant même quelques tubes au passage (Passion Pit!). Les pistes sonores discrètement immersives font ressortir des enceintes des bruits de wagons, de vagues et d'applaudissements. Les voix sont toujours claires et en cas de nécessité, il y a de visibles sous-titres blancs ou un recommandable doublage francophone. Les images aux détails certains peuvent compter sur une étonnante palette de couleurs, des teintes toujours soignées et des contrastes généralement homogènes.

La pochette kitsch montre une lumière et une nature bercer une famille presque comme les autres. Plus imagé est le menu principal du disque, qui combine des dessins d'enfants à une mélodie plein d'espoir. Les suppléments comprennent des bandes-annonces, un vidéoclip, un trop court documentaire sur les choix musicaux est une très intéressante piste de commentaires du réalisateur et de l'auteure du livre original.

Comment ne pas être comblé par un film qui comporte à la fois Coney Island, Chewbacca et les Polyphonic Spree? "Wonder" est ce type de long-métrage gentil et agréable, conçu pour plaire à un large public. Son succès au box-office fut d'ailleurs foudroyant. Voilà une oeuvre sensible et recommandable, qui risque de faire sensation.


Cotes

Film6
Présentation6
Suppléments3
Vidéo8
Audio7