My Fair Lady: 50th Anniversary Edition [Blu-ray]

Tous les 4 mai, je fais ma plainte annuelle d'un fan d'Audrey Hepburn. Je vous informe dans les nouvelles du site des titres manquant à l'appel dans la courte filmographie de cette icône du cinéma et de la mode. Je vous parle aussi des titres qui font le saut à la haute définition. Un titre qui le méritait depuis longtemps, c'est "My Fair Lady", un film qui a presque disparu de la planète, si ce n'était de la trouvaille de Robert A. Harris (après un tremblement de terre) et de l'effort de restauration qui s'en suivi (par James C. Katz et Robert A. Harris). Aujourd'hui, l'effort continue avec un nouveau master en haute définition 4K qui se retrouve maintenant sur Blu-ray (en 1080p bien sûr) dans un emballage relativement lourd qui semble être fait de plexiglass collé sur du carton (solide et en même temps fragile - j'ai réussi à l'égratigné en le déballant).

"My Fair Lady" met en vedette Henry Higgins (Rex Harrison) qui est un éminent professeur de phonétique qui se croit le maître de son art. Il prend un pari avec un confrère, le colonel Pickering (Stanley Holloway), du fait qu'il est capable de prendre une modeste bouquetière dans la rue qui parle tout croche la langue anglaise et de faire d'elle une femme présentable qui passerait comme une princesse dans la haute société britannique. Cette fille, Eliza Doolittle (Audrey Hepburn), croit pour sa part que les cours de diction du professeur Higgins pourraient être une opportunité pour avoir un travail chez un fleuriste où le langage bien formé est un atout. Les cours sont difficiles, car Higgins n'a aucun respect pour son élève, mais elle reste seulement pour améliorer son sort. Heureusement que le colonel est là pour bien la traiter. Mais le déroulement des choses va les frapper fort où chacun s'y attend le moins.

Cette adaptation de la pièce "Pygmalion" de George Bernard Shaw - sélectionné pour douze Oscars récoltant huit de ces statuettes - se veut un régal. Ce film me fera toujours rêver, je l'ai déjà dit et je le redit! Les beaux chapeaux et costumes (spécialement le costume rose de la chanson "Show Me" qui me fait absolument triper - du classique Audrey Hepburn sur toutes les coutures), les chansons (oui! oui! de la part du gars qui n'aime pas les musicals), les techniques de langue d'Higgins, l'intelligence du scénario, l'interprétation des rôles (bien sûr j'adore Audrey!), tout m'attire vers ce film qui a manqué disparaître à tout jamais (tel qu'expliqué dans les suppléments). Cela aurait été dommage.

Le film a eu plusieurs versions DVD et Blu-ray à partir du premier transfert de 1994 qui a été produit dans le monde de l'analogue alors que les transferts numériques étaient encore dans leur enfance et très coûteux (audio par exemple coûtait 100 fois plus qu'aujourd'hui à numériser et sauvegarder). Ce master était correct pour une sortie DVD, mais loin de l'être à la hauteur pour la haute définition. C'est pour cela que Harris a traité la première version Blu-ray du pire disque de 2011. Malgré sa sévère critique, CBS a réengagé Robert A. Harris pour faire un master 4K à très grands frais pour le cinquantième anniversaire du film. Son amour pour le long-métrage lui permet de dire que c'est le transfert le plus proche du négatif original que vous pouvez avoir. En tenant l'expérience avec la tonne de négatifs de diverses sources lors du premier transfert, Harris et son équipe ont renumérisé ce qu'ils avaient sous la main en fichier 8K et 4K qui seront conservés pour le futur (dans lesquels plus de 12 000 000 artefacts ont été corrigés), renumérisé les pistes sonores, elle aussi de diverses sources, pour construire par ordinateur le meilleur transfert qui soit, et bien sûr corriger la couleur pour avoir un look constant au travers du film (il reste un scène où le veston d'Higgins n'est pas à la satisfaction d'Harris). Harris a même pris en considération la sorte d'ampoule des projecteurs de l'époque pour juger de la bonne coloration. Il y a eu peu de modifications numériques sur ce transfert, mais Harris n'a pas pu s'empêcher de masquer les plombages d'Hepburn (ce que la fille de la rue n'aurait pas pu avoir à l'époque de ce film). Harris a été interviewé par plusieurs médias pour la sortie de cette édition et je peux vous dire par ma lecture de ces textes que ce gars-là adore ce film. C'est son bébé et il vous le présente comme il a toujours voulu le faire. Assoyez-vous et dégustez son petit miracle.

Tous les suppléments de la précédente édition se retrouvent dans cet ensemble, à l'exception de la piste de commentaires avec le directeur artistique Gene Allen, la vocaliste Marni Nixon ainsi que les restaurateurs Robert A. Harris et James C. Katz. Cette piste de commentaires n'a pas eu de bonnes revues de par son côté très technique et sec, alors c'est peut-être une raison de son absence. On retrouve le documentaire "More Loverly Than Ever: 'My Fair Lady' Then and Now", les revuettes d'origine "1963 Production Kick-off Dinner", "The Fairest Fair Lady", "Los Angeles Premiere 10/28/1964", "Rex Harrison Golden Globe Acceptance Speech", "Academy Awards Ceremony Highlights 4/5/1965" et "Comments on a Lady", une revuette audio "George Cukor Directs Baroness Bina Rothschild", la version atlerne de deux chansons du film avec la voix d'Audrey Hepburn, des galeries de photos, des sketches et d'articles promotionnels ainsi que des bandes-annonces du film, tout proposé en définition standard. Une édition anniversaire ne serait pas complète sans nouveaux suppléments, tous en haute définition cette fois-ci. Il y a les revuettes originales "British Premiere", "The Story of a Lady", "Design for a Lady" et "Rex Harrison BFI Honor" en plus d'une revuette "Production Tests" où le fils de Wilfred Hyde-White (il avait 4 ans à l'époque) nous présente des tests pour le film en plus d'acteurs alterne aux rôles d'Higgins et Pickering. Il y a aussi onze minutes de bandes-annonces, dont sept pour des villes différentes!

Cette édition vous permettra d'expérimenter une des plus intéressantes propriétés de Paramount/CBS dans la plus parfaite des restaurations possible (avec la technologie d'aujourd'hui bien sûr) en attendant la version 4K qui nous éblouira encore plus! Comme l'a dit si bien Robert A. Harris, oubliez la précédente version Blu-ray. Celle-ci est la meilleure.


Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Messages les plus consultés de ce blogue

CONCOURS Blu-ray Skyscraper

Rampage [Blu-ray]

Jean-Claude Van Johnson [Prime Video]