Casablanca: 70th Anniversary Edition [Blu-ray]

"Casablanca" est certainement un des films que j'ai vu le plus de fois dans ma vie. Son histoire pour moi a commencé lorsque j'ai acheté mon tout premier disque CD-ROM pour PC (16-bit), VGA Spectrum, qui comprenait des tas de petits fichiers multimédias ce toutes sortes sans aucun thème particulier. C'était dans une époque pré-internet où avoir tant de fichiers était exceptionnel. Parmi ceux-ci, il y avait une séquence sans son avec Sam au piano et Elsa pensive. C'était assez pour piquer ma curiosité! L'arrivée du DVD m'a permis d'enfin voir ce film et maintenant c'est un beau coffret Blu-ray qui s'offre à nous pour fêter les 70 ans du film.

Rick Blaine (Humphrey Bogart) est le propriétaire du "Rick's Café Américain" à Casablanca, l'endroit où les gens fortunés en attente d'un passage vers la liberté se rendent... et ceux qui profitent d'eux. Sans papiers, personne ne peut partir de cette ville. Chacun regarde pour soi, la mort pouvant se retrouver au prochain coin de rue. La police locale et les officiers allemands ont toujours les yeux ouverts pour les dissidents et les fauteurs de trouble. Justement, il n'est pas secret qu'un chef de la résistance tchèque, Victor Laszlo (Paul Henreid), est arrivé en ville, cherchant des papiers de transit pour aller en Amérique pour continuer son œuvre. Et tout aussi par hasard, de tels papiers ont été volés à deux courriers allemands (qui ont été tués) et sont en possession d'un petit criminel nommé Ugarte (l'unique Peter Lorre). Ajoutant à cette histoire, la femme de ce fugitif est une ancienne flamme de Rick, Ilsa Lund (Ingrid Bergman). De tous les bars de toutes les villes du monde, il a fallu qu'elle entre dans le sien. Lui qui ne me mouille pour personne, il leur portera secours plus d'une fois, car il n'est pas si neutre qu'il le prétend.

"Here's looking at you, kid"... c'est ce que la majorité des fans du film se sont sûrement dit lorsqu'ils ont vu ce magnifique coffret sur les tablettes des magasins. Une belle grosse boîte qui doit cacher de nombreux cadeaux exclusifs et possiblement une nouvelle édition Blu-ray du film. Bien c'est ça que je me suis dit! Allons donc à la redécouverte de ce précieux classique du cinéma américain... puis de sa belle grosse boîte! Justement cette boîte, elle est simple, solide et ne se brisera pas comme la boîte du coffret Gone with the Wind, mais j'aurais bien aimé qu'il y ait aussi une pochette en plastique comme pour le coffret Singin' in the Rain. En l'ouvrant, on découvre un magnifique livre de 60 pages rempli de photos, texte sur les personnages, des notes sur le réalisateur et des dessins de production. Sous le livre, nous retrouvons une affiche française du film, une boîte en cuirette qui contient quatre sous-verres ainsi que le coffret de disques du film qui comprend deux Blu-ray et un DVD.

Pour la précédente version Blu-ray, je disais que lorsque nous parlons de belle restauration de film en haute définition, c'est ça que nous voulons avoir. J'étais certain que personne n'avait vu ce film dans cette qualité auparavant, même pas à la projection originale. Il n'y avait pas de défauts à chercher, il n'y a tout simplement pas. C'était le plus beau transfert que j'avais vu à ce jour parmi les classiques disponibles en haute définition... Alors qu'est-ce que cette version restaurée d'un master 4K peut vous réserver de plus? Mon oeil voir de meilleurs contrastes, un grain du négatif plus fin, mais rien pour mettre votre copie Blu-ray actuelle au rancart. Il y a certainement des détails que nous n'avions jamais vus auparavant (ce qui me laisse espérer une version 4KUHD qui me ferait peut-être mettre à jour mon équipement (moins qu'une version 4K d'un film d'Audrey Hepburn... mais bon). L'effort de restauration est superbe, une excellente note au travail de Warner Brothers. J'avais donné dix sur dix pour le précédent transfert et je donne la même note aujourd'hui, car plus la technologie avance, plus notre dix doit avancer pour suite. Comparer avec de la plus vieille technologie ferait descendre un 10 d'un vieux DVD de 1999 à peut-être un 5. La piste sonore aussi a reçu une mise à jour vers une piste DTS-HD monophonique sans perte. Enregistrée il y a plus de 70 ans, il est difficile d'aller chercher plus d'information sur une piste optique monophonique même scannée en haute définition. Si on porte très attention, on peut probablement entendre quelques petits bruits de fond de plus, mais rien d'extraordinaire.

Vous retrouvez sur ces disques la majorité des suppléments qui se retrouvaient sur l'ensemble DVD 60e anniversaire de 2003, le disque individuel HD-DVD de 2007 et le Blu-ray de 2008 mis à part d'une galerie de photos contenant des notes de production ("Production Research Gallery") qui se trouvait sur le précédent Blu-ray. Le DVD, complet en lui-même avec le film, comprend une introduction de Lauren Bacall, une piste de commentaires du très enthousiaste critique Roger Ebert, une seconde piste de commentaires du très aride historien Rudy Behlmer, les documentaires "Michael Curtiz: The Greatest Director You Never Heard Of" et "Casablanca: An Unlikely Classic" et des bandes-annonces. Le premier disque Blu-ray comprend les deux pistes de commentaires, l'introduction de Bacall en plus du documentaire "Bacall on Bogart", des versions radio (audio seulement), la revuette "The Children Remember", le spécial télévisé "You Must Remember This: A Tribute to Casablanca", une version guerre froide de Casablanca nommée "Who Holds Tomorrow?" (qui ne dure que 18 minutes), des scènes retranchées ainsi que le dessin animé de Bugs Bunny "Carrotblanca". Il y a aussi le mode "Warner Night at the Movies" qui essaie de recréer l'atmosphère du cinéma d'autrefois avec des newsreels et des courts-métrages présentés avant le programme principal. Ça ce sont les vieilles affaires. Nous retrouvons, toujours sur le premier disque, un documentaire de plus de trente minutes nommé "Casablanca: An Unlikely Classic" qui raconte comme un film sur cinquante produits en 1941 est devenu un classique. Le second disque Blu-ray comprend trois documentaires, soit "You Must Remember This: The Warner Bros. Story", "Jack L. Warner: The Last Mogul" et "The Brothers Warner" (disponible en DVD individuel) seul le dernier étant en haute définition. C'est impressionnant la quantité d'information disponible pour un film, même si certains de ces items ont un lien assez éloigné avec celui-ci.

Une chanson suffit pour faire renaître des souvenirs passés, mais ici c'est tout un film qui nous revient en mémoire, en plus de phrases telles "Nous aurons toujours Paris". Un coffret franchement recommandable, spécialement si vous n'avez aucune édition de ce film entre les mains. "Play it, Sam".


Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Messages les plus consultés de ce blogue

CONCOURS Blu-ray Skyscraper

Rampage [Blu-ray]

Jean-Claude Van Johnson [Prime Video]