Fahrenheit 451 [DVD]

Adapter une histoire datant des années 50 au look requis d'aujourd'hui n'est pas une tâche facile, même si le texte reste toujours d'actualité. Le livre Fahrenheit 451 de Ray Bradbury parle d'une société futuriste où les livres physiques sont interdits. Le gouvernement croit que si on ne laisse qu'une seule option aux citoyens, voir aucune, ils n'auront pas idée à contourner les règles établies. Pour ce faire, les livres numériques ont été édités (on nous dit que les seuls livres permis incluent la Bible, To the Lighthouse de Virginia Woolf et Moby Dick d'Herman Melville) et l'histoire américaine a été complètement nettoyées. Des "pompiers" ont été mis en place pour trouver et détruire les livres physiques cachés par des gens que l'on nomme des "Eels". On prévoit même que la prochaine génération ne connaitra pas ce qu'est un livre papier. On promet que l'élimination des "mauvais livres" va guérir les malheureux avec leurs opinions conflictuelles et les maladies mentales.

En 1966, le réalisateur François Truffaut avait tourné un premier film à partir de ce roman mettant en vedette Oskar Werner, Julie Christie et Cyril Cusack. En mai dernier, HBO lançait sur ses ondes une version modernisée de "Fahrenheit 451" par Ramin Bahrani, mettant en vedette Michael B. Jordan, Michael Shannon, Sofia Boutella, Lilly Singh, Grace Lynn Kung et Martin Donovan. On y suit Guy Montag (Michael B. Jordan), un de ces pompiers travaillant pour le Ministry qui brulent les livres dits illégaux. Un jour, il rencontre une informatrice nommée Clarisse McClellann (Sofia Boutella) qui lui demande s'il a déjà lu les livres qu'il brulait. Cela le pousse à voler un des livres sur une mission. Sa lecture changera son idée de la société qu'il servait. Confronté par son capitaine qui le voyait comme son remplaçant, il devient fugitif rejoignant les "Eels".

À la comparaison, il y a beaucoup plus de chance que les gens visionnent cette nouvelle version que la version de François Truffaut qui a TRÈS mal vieilli. VRAIMENT mal vieillie. Cependant, cette nouvelle interprétation en enrobée dans un média social nommé "The 9" qui prend vraiment trop de place dans l'histoire de cette censure organisée. Il fait froid de voir cette chasse aux "like" instantanées, mais encore plus glacial de voir cette présentation des "pompiers" dans une école. La jeune génération en face d'eux se réjouit des règles qui sont rendues seconde nature pour eux. De plus, on nous montre une bébelle nommée "Yuxie", est très similaires avec nos Alexia, Google Home et Siri, qui épie les gens partout sous le couvert d'un assistant. On réalise que même en "dark mode", elle reporte les gens qui sortent du droit chemin. J'ai eu des frissons malgré tout le feu dans le film.

Cette nouvelle mouture de "Fahrenheit 451" arrive dans les formats DVD et Blu-ray, tous deux accompagnés du copie numérique HD (iTunes, Ultraviolet et Google Play). J'ai eu entre les mains la version DVD qui offre tout de même une bonne qualité visuelle malgré le fait que l'image est adoucie par une luminosité loin d'être naturelle, des couleurs néons pas mal partout et une noirceur constamment présente durant tout le film. La version numérique HD m'a permis de voir plus de détails dans les arrière-plans. Pour ce qui est de l'audio, certaines scènes (comme la décente chez une "Eels") contient une intéressante ambiophonie (incluant un peu de basse fréquences aux moments clés), mais le "bruit du feu" est un peu trop présent à mon goût. L'écho des pièces est pour sa part bien agréable, ajoutant une certaine grandeur où il en a de besoin. Un seul supplément est retrouvé sur l'unique DVD de l'ensemble, soit la revuette "Behind the Fire" qui se veut plus promotionnelle qu'autre chose.

Malheureusement, cette nouvelle mouture de "Fahrenheit 451" ne m'a pas impressionnée. Les acteurs n'ont pas du tout de chimie. Même lorsqu'il se retrouve seul avec le personnage de Sofia Boutella dans la réalisation de son crime, Michael B. Jordan n'a qu'une seule expression à nous offrir. Ce film n'est rien de plus qu'une curiosité, tout comme le film de Truffaut, sur la vue du roman de Bradbury. Il sera intéressant de voir une autre version de ce film dans une cinquantaine d'années… juste pour voir si on sera rendu là.





Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Messages les plus consultés de ce blogue

CONCOURS Blu-ray Skyscraper

Rampage [Blu-ray]

Jean-Claude Van Johnson [Prime Video]